Imprimer cette page
Communauté de communes du pays des abers

Les conseils de Tinergie

Votre contrat d'électricité est-il soumis au bouclier tarifaire ?

Face à l’augmentation du prix de l’électricité, l’Etat a mis en place un bouclier tarifaire qui limitera la hausse des tarifs de l’électricité à 15% à partir de février 2023.  

Ce bouclier tarifaire s’applique aux consommateurs résidentiels et non résidentiels employant moins de dix personnes et ayant souscrit à une offre au tarif réglementé ou à prix indexé sur le tarif réglementé de vente (TRV). 

Il est possible de distinguer les offres au tarif réglementé - le « tarif bleu » que seul EDF peut proposer - et les offres de marché. Les offres de marché peuvent être à prix fixe ou à prix indexé sur le TRV.  

Quand l’offre de marché est à prix indexé sur le TRV, cela signifie que le prix du kWh HT d’électricité suit les variations du tarif réglementé.  Quand l’offre de marché est à prix fixe, cela signifie que le prix du kWh HT d’électricité reste identique durant toute la durée du contrat.  

Les contrats d’électricité en offre de marché ne sont pas protégés par le bouclier tarifaire?: ces types de contrats sont donc exposés à de fortes hausses à la date d’anniversaire du contrat. 

Pour connaitre le type de contrat que vous avez souscrit, il suffit de regarder sur votre facture d’électricité ou de contacter le service client de votre fournisseur. Si vous constatez que vous avez souscrit un contrat en offre de marché, nous vous conseillons de comparer votre grille tarifaire à celle du tarif réglementé. Si vous ne trouvez pas cette grille, vous pouvez l’obtenir en contactant directement le service client de votre fournisseur. 

A noter que le fournisseur d’énergie est dans l’obligation d’informer ses clients de l’évolution de la grille tarifaire 30 jours avant la mise en application des nouveaux tarifs. Il est donc nécessaire de surveiller mails et courriers postaux envoyés par son fournisseur. Vous pouvez changer de contrat à tout moment et décider de revenir au TRV si vous le souhaitez. 

Pour cela, vous pouvez vous référer au comparateur des offres des fournisseurs d’énergie, outil mis en place par le médiateur national de l’énergie (www.energie-mediateur.fr). Cet outil vous permettra de faire des simulations (vous aurez besoin de connaître votre consommation annuelle et les caractéristiques de l’abonnement). Une fois votre choix réalisé, il suffit de prendre contact avec le fournisseur sélectionné pour l’ouverture d’un nouveau contrat. Cette ouverture provoque de fait la résiliation de votre contrat actuel.

L'importance de l'aération

L’hiver est là et portes et fenêtres sont fermées pour empêcher le froid de rentrer. Cette recherche de confort associée à la pression sur l’utilisation du chauffage liée aux contraintes énergétiques risque de nous faire oublier un geste primordial pour notre santé : aérer !

Aérer son logement est indispensable pour éliminer l’humidité ambiante et pour évacuer l’air vicié. Nous passons jusqu’à 90 % de notre temps dans des espaces clos et respirons un air qui peut être pollué par les appareils de chauffage et de cuisson, le tabac, les produits d’entretien, les peintures, l’ameublement… De plus, nous produisons de l’humidité (cuisson, lessive et séchage du linge, douches …) ; la simple présence d’une personne dans une pièce génère environ 50 g de vapeur d’eau par heure.

Pour évacuer l’humidité et les polluants, il est donc primordial de bien ventiler. Trop souvent négligée, une bonne ventilation de l’habitat est essentielle pour vivre dans une maison saine. Elle apporte de l’air neuf, évacue les odeurs et les polluants, élimine les excès d’humidité et fournit aux appareils à combustion l’oxygène dont ils ont besoin. Rappelons qu’un air chargé en humidité est plus difficile à chauffer (par rapport à un air sec) et peut provoquer le développement de moisissures dans nos logements.

Si votre logement est équipé d’une ventilation mécanique (VMC) et pour que celle-ci fonctionne bien, il ne faut jamais boucher les grilles d’aération et nettoyer régulièrement les bouches d’extraction, les filtres et les entrées d’air.

Si la ventilation mécanique est absente de votre logement ou insuffisante, une aération par ouverture des fenêtres est indispensable pour assurer un renouvellement de l’air minimum.

Pour ne pas gaspiller trop de chaleur, il est conseillé d’ouvrir en grand ses fenêtres, radiateurs fermés, pendant cinq à dix minutes par jour. A l’inverse, en laissant les fenêtres entrouvertes pendant une plus longue durée, on risque de refroidir les murs et de consommer plus d’énergie pour réchauffer ensuite son logement.

Un dispositif pour éviter les coupures ? EcoWatt   

RTE, le gestionnaire de transport de l’électricité en France, a mis en place à l’échelon national un outil en ligne nommé Ecowatt qui permet d’informer en instantané des pressions sur la disponibilité électrique. Ce service, qui était en test en Bretagne depuis plusieurs années déjà, permet de visualiser de manière assez simple l’état de la demande électrique. 

Ecowatt s'apparente à une météo de l’électricité. En se connectant sur le site monecowatt.fr ou en téléchargeant l’application, vous visualiserez l’état de la consommation électrique du pays. Le tout étant matérialisé par un code couleur : vert pour consommation normale, orange pour un système électrique tendu avec la mise en place d’écogestes recommandée, rouge pour un système électrique très tendu pour lequel les écogestes sont indispensables pour éviter les coupures. 

L’outil fonctionne également par des alertes qui ont pour but de prévenir les habitants et ainsi permettre une réponse collective par des gestes de sobriété énergétique. Le message contiendra notamment les horaires auxquels les utilisateurs sont invités à faire des économies d'énergie (en général, les tranches horaires 8 heures-13 heures et 18h-20 heures). Ces économies potentielles sont détaillées sur le site et classées selon leur impact sur la demande électrique.  

Parmi les gestes permettant de réduire la consommation instantanée, on peut citer : limiter la température de consigne de son chauffage et de son chauffe-eau, décaler certains usages domestiques aux heures pendant lesquels le réseau n’est pas sous tension (lave-vaisselle, lave-linge), éviter de recharger les véhicules électriques pendant les heures de forte demande, etc. 

Précisons qu’il existe un équivalent du système Ecowatt pour la consommation de gaz cette fois-ci, nommé Ecogaz.  

Des économies financières et d'énergie avec son frigo ou congélo !

Les réfrigérateurs et congélateurs sont quasi indispensables dans une cuisine mais consomment beaucoup d’énergie. Voici quelques petites astuces pour optimiser leur utilisation et faire ainsi des économies d’énergie et d’argent.

Tout d’abord, la position de votre appareil est très importante. Il est impératif de ne pas coller le réfrigérateur au mur sans quoi l’air ne circulerait pas derrière et l’appareil surconsommerait pour pouvoir se réguler correctement. Il en est de même si vous possédez un congélateur dit « coffre » avec une ouverture par le dessus : veillez à toujours laisser passer de l’air dans son dos.

Dégivrer ses équipements frigorifiques permet également de faire des économies (jusqu’à 30% de surconsommation à partir de 3mm de givre). Pensez aussi à vérifier régulièrement la température de votre matériel?: entre 4°C et 5°C pour le réfrigérateur et -18°C pour le congélateur. Chaque degré en moins nécessite 5% d’énergie en plus.  

Un autre point essentiel est le rangement de votre réfrigérateur ou congélateur qui ne doit pas être laissé au hasard. La partie la plus froide ne se situe pas toujours au même endroit selon l’appareil?: dans le haut pour les réfrigérateurs traditionnels, dans le bas pour les combinés à deux portes. Dans les réfrigérateurs à froid ventilé, les températures sont plus homogènes. Regardez la notice de votre réfrigérateur pour identifier les différentes zones de température et ainsi ranger chaque aliment à sa place. Enlevez les produits de leur emballage d’origine (film plastique, carton, etc.) qui ont tendance à filtrer le froid et à diffuser les microbes qu’ils ont récupéré durant le transport, mais veillez à garder les dates de péremption. Mettez des étiquettes indiquant le contenu de chaque paquet dans le congélateur afin de limiter les temps pendant lequel le congélateur reste ouvert. Evitez de mettre trop de poids dans les portes. Une porte qui fonctionne mal provoque des pertes d’énergie. 

Pour conclure, un bon entretien et une veille régulière de l’utilisation de son appareil permettent d’éviter une surconsommation et un surcoût. Cela assure également une meilleure longévité à votre équipement. 

Comment faire des économies de chauffage ?

 Chauffer son logement assure un vrai confort l’hiver mais fait vite monter la facture surtout dans le contexte actuel du prix de l’énergie.

Voici quelques conseils pour mieux vous chauffer. 

Tout d’abord, il faut savoir que baisser le chauffage de 1° C permet de réduire en moyenne de 7% la consommation d’énergie. D’où l’importance de choisir la bonne température pour chaque pièce de son logement. En journée, il est recommandé de limiter le chauffage à 19°C dans les pièces occupées et 17°C dans les pièces non occupées. La nuit, une température globale de consigne de 17°C suffit.

Pour pouvoir réguler facilement la température de son logement, les robinets thermostatiques des radiateurs et/ou les thermostats d’ambiance sont des aides précieuses. Les robinets thermostatiques permettent de réguler la température radiateur par radiateur alors que le thermostat d’ambiance régule la température générale du logement. Ces équipements peuvent faire baisser la facture annuelle de chauffage de 5 à 15 %. Une installation coûte en moyenne un peu moins de 100 € pour un robinet thermostatique et environ 300 € pour un thermostat programmable. Il est aussi possible d’installer une sonde extérieure. La sonde permet à la chaudière de réagir selon les variations de température extérieure et avant que le logement, plus stable en température, ne refroidisse.

En plus du respect des températures de chauffage et de ces équipements, des petits gestes simples permettent aussi d’optimiser le chauffage dans un logement. On peut citer :

  • Fermer les volets à la tombée du jour, pour limiter les pertes de chaleur par rayonnement, et installer des rideaux épais aux fenêtres qu’on pense à tirer le soir, pour réduire la sensation de paroi froide. Et à contrario, bien laisser entrer le soleil lors des journées ensoleillées d’hiver en ouvrant volets et rideaux.
  • Fermer les portes des pièces peu chauffées pour réduire le volume à chauffer.
  •  Installer des bas de portes pour limiter les courants d’air sur les portes donnant sur l’extérieur.
  • Ne pas recouvrir les radiateurs avec du linge et vérifier que les rideaux ne les recouvrent pas.

Il est par ailleurs important de s’assurer que son logement soit le mieux isolé possible. Un logement mal isolé laissera s’échapper la chaleur, donnera une sensation d’inconfort malgré le chauffage et vous obligera à chauffer plus pour avoir la température souhaitée dans votre logement ce qui se répercutera sur votre facture d’énergie. N’hésitez pas à contacter Tinergie au 02 98 33 20 09 !

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter l’infographie de l’ADEME sur ce sujet en cliquant sur le lien suivant : https://multimedia.ademe.fr/infographies/infographie_mieux_se_chauffer/


Suivez-nous sur : FacebookYoutubeLinkedin

Communauté de communes du pays des abers

Hôtel de communauté
58, avenue de Waltenhofen
29860 Plabennec
Tel : 02 98 37 66 00
Fax : 02 98 37 66 09

e-mail : accueil@pays-des-abers.fr

       

 

 

Horaires d'ouverture

Hôtel de communauté - Services Administratifs
Lundi au jeudi : 8h30 - 12h00 / 13h30 -17h30
Vendredi : 8h30 - 12h00 / 13h30 -16h15

Point accueil emploi - Espace Louis Coz Plabennec
Lundi, mardi, jeudi : 9h00 - 12h00 / 14h00 - 17h00
Mercredi : 8h30 - 12h30 (Pôle social de Lannilis)
Vendredi : 9h00 - 12h00 / 14h00 - 17h00

Ligne directe : 02 90 85 30 12
e-mail : accueil.emploi@pays-des-abers.fr


Copyright © Anaximandre 2023 - Administration